Les débouchés

L’analyse des enquêtes de suivi menées entre 2001 et 2009 auprès d’environ 200 docteurs, 18 mois et 3 ans en moyenne après leur soutenance, montre les résultats suivants :

3ans (18 mois) après la soutenance, on a :

  • 24% (45%) de Post-doc/CDD (la moitié à l’étranger),
  • 33% (21%) dans le privé : CDI (30%) et CDD (3%)
  • 41% (25%) de MCF/CR/IR et secondaire,
  • 2% (9%) en demande d’emploi.

Public-Privé : au bout de 3 ans, Chimie et Physique ont une insertion équilibrée entre secteur privé et secteur public. Mathématiques et SDU privilégient l’insertion dans le secteur public.

CDI-CDD : au bout de 3 ans, les CDI représentent 72% des emplois pour l’ED. Peu de différences disciplinaires sont à noter. L’insertion dans le Privé se fait très majoritairement en CDI (90% en CDI et 10% en CDD). L’insertion dans le Public se fait majoritairement en CDI (2/3 en CDI et 1/3 en CDD).

CDI publics : en moyenne au bout de 3 ans, la moitié des CDI Public sont donc des Enseignants Chercheur (2/3 en France et 1/3 à l’étranger), avec un maximum pour les Mathématiques (60%) et un minimum pour SDU (40%). Un taux important d’enseignants du Secondaire est observé pour les Mathématiques (1/3 des débouchés), mais également en SDU. La filière « Ingénieur » publics est un débouché important pour la Physique (près de 40%).

18 mois-3 ans : entre 18 mois et 3 ans, la fraction d’emplois en CDI est multipliée par 2 (37% et 72%). Le taux d’intégration dans le secteur privé passe de 21% à 35%.

Le salaire moyen net mensuel est de 2020 Euros (Min : 1100 Euros et Max : 3400 Euros). Cette moyenne inclue les MCF et CR qui déclarent 1760 Euros.

La durée moyenne pour trouver un emploi après la soutenance est d’environ 10 mois.

Environ 60% des diplômés déclarent avoir du passer par un Post-doc avant d’obtenir un premier emploi stable. Cette proportion passe à 70% pour les 3 dernières enquêtes.